Actualités

Avec l’Éco-PTZ, financez vos travaux de rénovation énergétique

Vos travaux de rénovation énergétique sans avance de trésorerie avec l’éco-prêt ! 
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) permet de financer la rénovation énergétique d’un logement sans faire d’avance de trésorerie et sans payer d’intérêts
  • Reconduit jusqu’au 31 décembre 2021, l’éco-PTZ a fait l’objet de plusieurs modifications le rendant plus accessible.
  • Un décret publié au milieu de l’été (décret du 19 août 2019) a adapté les modalités de demande de l’éco-PTZ pour faciliter le financement des travaux de rénovation énergétique, en simplifiant le dispositif et en le rendant plus opérationnel.

Ce décret modifie le montant des plafonds applicables par type d’éco-PTZ et la méthode de calcul du montant du crédit d’impôt.Il simplifie les modalités de demande de l’éco-PTZ copropriétés.

Enfin, il aligne les critères d’éligibilité des audits énergétiques, nécessaires pour demander un éco-PTZ performance énergétique globale, sur ceux prévus pour le crédit d’impôt transition énergétique (CITE).

Qu’est-ce que l’éco-prêt à taux zéro ?

L’éco-PTZ est accordé pour des travaux d’isolation ou d’installation d’équipement. Vous pouvez emprunter jusqu’à :

  • 7 000 € pour les travaux uniques d’isolation thermique des parois vitrées et portes donnant sur l’extérieur,
  • 15 000 € pour la réalisation d’une seule des autres catégories de travaux éligibles pour l’amélioration de la performance énergétique,
  • 25 000 € pour un bouquet de 2 travaux,
  • 30 000 € pour un bouquet de 3 travaux.

L’éco-PTZ est accordé sans condition de ressources.
La durée de remboursement est fixée à 15 ans pour tous les éco-prêts.
Les travaux doivent être réalisés par des professionnels labellisés RGE.

Depuis le 1er juillet 2019, le dispositif est élargi à tout logement en résidence principale (individuel ou collectif) achevé depuis plus de deux ans à la date de début des travaux de rénovation.  

L’éco-PTZ est cumulable avec la majorité des aides financières existantes, y compris avec le Crédit d’Impôt Transition Energétique.

Un audit énergétique obligatoire pour bénéficier d’une avance financière !

L’arrêté du 19 août relatif à l’Éco-PTZ précise que l’emprunteur doit justifier d’une consommation conventionnelle annuelle en énergie primaire après travaux, rapportée à la surface habitable, inférieure à 331 kWh/m² an sur les usages chauffage, refroidissement et production d’eau chaude sanitaire, ou d’un gain énergétique d’au moins 35 % par rapport à la consommation conventionnelle annuelle en énergie primaire avant travaux, liée au chauffage, au refroidissement, à la production d’eau chaude sanitaire, à l’éclairage et à la ventilation.

La justification du respect de ces exigences de performance est apportée par la fourniture d’un audit énergétique.

Sans cet audit obligatoire, il est impossible de bénéficier d’une avance de trésorerie pour financer des travaux de rénovation énergétique !

Un audit énergétique réalisé par un bureau d’études indépendant et certifié vous garantit d’être en conformité pour obtenir l’avance remboursable dans le cadre du dispositif Éco-PTZ   Demandez-nous conseil.