Le guide de la rénovation énergétique

Extension et Rénovation énergétique

Rénovation et extension de maison :
quelle réglementation thermique est applicable à vos travaux ?

RT Existant ou RT 2012 ? Pour une extension de plain-pied, une extension sur plusieurs niveaux ou une surélévation de toiture, vos travaux doivent respecter selon les cas soit la Réglementation Thermique dans le neuf RT2012 soit la Réglementation Thermique dans l’existant.

L’application de telle ou telle Réglementation Thermique s’appuie sur le calcul de la surface thermique SRT d’un bâtiment à usage d’habitationLa SRT (Surface thermique au sens de la RT) a remplacé l’appellation SHONRT (Surface Hors Oeuvre Nette au sens de la RT) sans changer le principe de calcul.

Pour une extension ou une surélévation d’une maison individuelle dont le permis de construire a été déposé à partir du 1er janvier 2015
  • si l’extension correspond à une surface SRT inférieure à 50 m², elle est soumise aux exigences relatives aux caractéristiques thermiques de la Réglementation Thermique dans l’Existant » élément par élément ».
  • si l’extension correspond à une surface SRT ≤ à 50 m² et < 100 m² l’extension est soumise en partie à la RT 2012 (calcul du Bbio, respect des 1/6ème minimum de surface vitrée par rapport à la surface habitable, système de régulation tous les 100 m², 30% de surface ouvrable sur toutes les fenêtres donnant sur des pièces de vie: chambres, cuisine, séjour…).
  • si l’extension correspond à une surface SRT ≥ 100 m² l’extension est soumise en totalité  à la RT 2012 (calcul du Bbio, respect des 1/6ème minimum de surface vitrée par rapport à la surface habitable, obligation d’une énergie renouvelable, calcul du Cep).
Dans le cas de travaux de destruction/reconstruction réalisés sur des bâtiments existants, un bâtiment ou une partie de bâtiment existant détruit partiellement puis reconstruit, est soumis à la RT dans l’existant (volet globale ou élément par élément selon le cas).

Lors d’un projet d’extension ou d’agrandissement, on se focalise sur la partie nouvelle à créer. Comment la chauffer, comment l’isoler, et bien souvent on oublie de penser à l’existant. Pourtant, c’est l’occasion de mener une réflexion globale qui peut conduire à intervenir à la fois sur l’ensemble du bâti et des équipements pour faire des économies.

 

Extension de maison : penser rénovation globale

La rénovation globale est souvent avantageuse pour bénéficier d’une maison beaucoup plus économe en énergie et confortable.
Si vous réalisez un bouquet de travaux vous pouvez bénéficier d’aides financières supplémentaires.

Lors d’une extension, on va se questionner sur les solutions d’isolation et de chauffage pour les m² supplémentaires sans pour autant réfléchir aux enjeux et aux impacts de ses choix pour la surface totale du logement.

L’accompagnement d’un bureau d’étude thermique permet d’y voir clair pour envisager l’option d’une rénovation globale à l’occasion de travaux d’extension.

Une étude thermique est un véritable outil d’aide à la décision. Elle permet d’établir un bilan économique objectif et d’obtenir une estimation des factures énergétique après travaux.