Actualités

La santé est un enjeu majeur de la rénovation énergétique

La santé est un enjeu majeur de la rénovation énergétique

La prise en compte de la santé dans le bâtiment progresse. A juste titre car la santé est un enjeu majeur de la rénovation énergétique.
Le Plan de Rénovation Énergétique a fixé l’objectif ambitieux de diminuer de 15 % la consommation énergétique des bâtiments à l’horizon 2023 par rapport à 2010. En mettant en avant les bénéfices en matière de confort et de santé des rénovations.

Santé et Habitat

La qualité de l’air, la qualité de l’apport de lumière naturelle et des sources lumineuses artificielles, les performances acoustiques et thermiques  sont non seulement des éléments de confort, mais aussi des paramètres de santé et de bien-être.

On vit, on travaille et on respire dans les bâtiments.  Et l’air des espaces clos, souvent dégradé, est reconnu comme un déterminant significatif de la santé.

Les risques sur la santé sont avérés dans le bâtiment. Pour les pathologies du bâti, 75% des sinistres déclarés sont liés à l’humidité, et 20% du parc résidentiel est contaminé par les moisissures. Cette problématique est particulièrement vraie sur le bâti ancien. Les moisissures sont un élément clef de la pollution de l’air intérieur et constituent une réelle préoccupation sanitaire en raison de leur production d’allergènes, de substances irritantes, de toxines et de composés organiques volatils très odorants.

Santé et Rénovation Énergétique

La réalisation de travaux de rénovation thermique dans une maison ne doit pas se faire au détriment de la santé des occupants.
Vouloir légitimement faire des travaux dans sa maison pour réaliser des économies d’énergie (et donc d’argent) devrait pouvoir se faire sans augmenter son coût sanitaire. Un euro dépensé en rénovation énergétique devrait pouvoir générer des économies sur le budget de l’assurance maladie.

C’est pourquoi au moment de décider de rénover il est utile de réfléchir à une approche globale de rénovation associant les enjeux de santé, de bien-être et d’économies d’énergie, en plus des aspects financiers.

Avoir une approche sanitaire de l’enveloppe de la maison

C’est à l’appui d’une phase de diagnostic que l’on peut concevoir la solution adaptée à chaque cas pour écarter les risques de pathologies. L’évaluation sanitaire des choix constructifs ne doit pas être est négligée lors des travaux de rénovation. La qualité des travaux pour l’isolation de l’enveloppe, l’étanchéité à l’air, la ventilation conditionne tout autant l’efficacité des économies d’énergie et le niveau de confort attendus. La qualité a un coût, mais elle est aussi la meilleure manière de réduire les coûts, surtout quand il s’agit de santé.

Pour les travaux de rénovation énergétique d’une maison tout est lié. Un type de travaux ne doit pas se faire au détriment d’un autre. Sinon on génère un risque que ce soit sur le confort thermique, le confort sanitaire, la durabilité du bâti. Une approche globale du projet, une ingénierie de l’enveloppe doit être pensée pour intégrer l’ensemble des conforts. Sachant que la notion de confort de l’habitat est une notion variable d’une personne à une autre.

ThermiConseil vous propose une prestation adaptée avec analyse de la qualité de l’air