Le guide de la rénovation énergétique

Les exigences de moyens RT 21012

Construire aujourd’hui une maison individuelle avec la RT2012 impose des exigences de moyens

Le respect de la RT 2012 impose des exigences de résultats en terme de performance globale d’une maison individuelle. Une consommation d’énergie primaire limitée à 50 kWhep/m².an en moyenne (modulable selon les zones climatiques définies par la RT 2012). Cette consommation d’énergie intègre le chauffage, l’eau chaude sanitaire (ECS), la climatisation, la ventilation et l’éclairage.

Mais la RT 2012 fixe également des exigences de moyens pour le traitement global des ponts thermiques, une perméabilité à l’air limitée à limitée à 0,6 m3/h.m² validée à par un test d’infiltrométrie, le recours à une source d’énergie renouvelable, une surface de baies vitrées au moins égale à 1/6 de la surface habitable, l’existence d’un dispositif de comptage des consommations d’énergie.

Les exigences de moyens à respecter 

Recours aux énergies renouvelables en maison individuelle

Le maître d’ouvrage a le choix. Il peut opter pour l’une des solutions en énergie renouvelable suivantes :

  • Produire l’eau chaude sanitaire à partir d’un système de production d’eau chaude sanitaire solaire thermique ou un appareil électrique individuel de production d’eau chaude sanitaire thermodynamique
  • Recourir à une production de chauffage et/ou d’eau chaude sanitaire assurée par une chaudière à micro-cogénération à combustible liquide ou gazeux
  • Être raccordé à un réseau de chaleur alimenté à plus de 50 % par une énergie renouvelable ou de récupération
  • Une contribution des énergies renouvelables au Cep du bâtiment supérieure ou égale à 5 kWhEP/m² .an.
Traitement des ponts thermiques

Le ratio de transmission thermique moyen des ponts thermiques du bâtiment ne doit pas excéder 0,28 W/ (m ² SRT. K) à l’exception du pont thermique entre les planchers intermédiaires et les murs (L9), qui ne doit pas dépasser 0,6 W/m².K. Ce ratio est la somme des coefficients de transmission thermique pour l’intégralité des ponts thermiques linéaires du bâtiment, dus à la liaison d’au moins deux parois, dont l’une au moins est en contact avec l’extérieur ou un local non chauffé.

Traitement de l’étanchéité à l’air (test de la porte soufflante)

Le test d’étanchéité à l’air (ou « blower door » test de la « porte soufflante ») est effectué en bouchant les entrées et sorties d’air du système de ventilation et en mettant le bâtiment en surpression ou en dépression.

Le seuil réglementaire est de 0,6 m3/(h.m²) pour les maisons individuelles. Si le résultat du test d’étanchéité à l’air est supérieur au maximum autorisé dans le calcul thermique, cela signifie que votre construction ne respecte pas l’exigence de la RT2012 il vous faudra identifier les fuites d’air parasites et réaliser les travaux nécessaires avant de passer le test une seconde fois.

L’attestation de fin de travaux atteste de la prise en compte de la RT 2012 dont fait partie le résultat du test de perméabilité à l’air.

Surface minimale de baies vitrées (1/6 de la surface habitable) 

La réglementation thermique impose une surface de baies correspondant au minimum à 1/6ème de la surface habitable de votre construction. Il vous faut donc connaitre sa surface habitable.

La surface habitable se calcule en prenant en compte la surface de plancher de votre construction en y déduisant les marches et cages d’escaliers, gaines, les embrasures de portes et de fenêtres, la superficie des combles non aménagés, caves, sous-sols, remises, garages, terrasses, loggias, balcons, séchoirs extérieurs au logement, vérandas, volumes vitrés, locaux communs et autres dépendances des logements, ni des parties de locaux d’une hauteur inférieure à 1,80 mètres.

Mesure ou estimation des consommations d’énergie par usage 

Les maisons individuelles ou accolées doivent être équipées d’un système permettant de mesurer ou d’estimer la consommation d’énergie de chaque logement.
Ce système permet d’informer mensuellement l’occupant sur  les consommations d’énergie du logement par type d’énergie (chauffage, refroidissement, production d’eau chaude sanitaire, réseau prises électriques).

Confort d’été et protections solaires

Les baies fenêtres des chambres sont équipées de protections solaires mobiles (volets et stores extérieurs) pour maintenir une température intérieure constante et agréable, afin de limiter les surchauffes en été.

Prise en compte de la production locale d’électricité en habitation (Cepmax + 12 kWhEP/m²/an)

La Contribution maximum prise en compte de l’électricité produite en autoproduction au calcul du Cep est fixée à 12kWh/m2 /an.