Le guide de la rénovation énergétique

Le Béton Cellulaire

Construire RT2012 avec le béton cellulaire

Construire en béton cellulaire est une solution monomur efficace pour répondre aux exigences de la réglementation thermique RT 2012.

Qu’est-ce que le béton cellulaire ? 
  • Le béton cellulaire est composé de sable, de chaux et de ciment mélangés avec de l’eau pour former une pâte qui gonfle sous l’effet de la poudre d’aluminium ; ce qui crée de nombreuses cellules emprisonnant l’air. D’où le nom de cellulaire donné à ce matériau.
  • Le béton cellulaire apporte une réponse aux exigences de la RT 2012 du fait de ses qualités en matière d’isolation thermique, de confort d’été, d’étanchéité à l’air et de ponts thermiques.
Une Solution Monomur efficace
  • Le béton cellulaire est une vraie solution monomur pour la construction, qui assure à la fois le rôle de matériau porteur et celui d’isolant.
  • En construction monomur, c’est le matériau porteur qui, en plus d’apporter la solidité du bâti, joue le rôle d’isolant.
  • Pour les murs extérieurs, la RT2012 n’impose aucune valeur minimale, il appartient à un bureau d’études de définir la performance adéquate pour obtenir la conformité.
  • Un matériau porteur comme le béton cellulaire offre un bon traitement des ponts thermiques et permet de réduire voire parfois de supprimer le doublage intérieur.

On gagne ainsi en surface habitable et en performance.

 

Béton cellulaire et isolation thermique
  • Le béton cellulaire n’a pas le pouvoir isolant le plus performant par rapport aux isolants traditionnels mais il compense cette faiblesse relative par la forte épaisseur mise en œuvre.
  • Il fait partie des  matériaux de construction porteurs isolants compatibles avec la très haute performance énergétique. Ce qui permet d’obtenir des valeurs de résistance thermique R des murs compétitifs.
  • Par ailleurs avec cette solution monomur, on se passe de la contrainte d’une isolation complémentaire coûteuse. 
Béton cellulaire et étanchéité à  l’air
  • Le béton cellulaire n’est pas en lui-même étanche à l’air en raison de sa structure alvéolaire. Les murs en béton cellulaire se parent d’un enduit extérieur, qui traite les questions de l’humidité et de la perméabilité à l’air, tout en apportant l’esthétique voulue au parement.
  • En construction RT 2012, le traitement de la perméabilité à l’air est obligatoire. Il doit respecter des seuils réglementaires qui sont validés par des tests d’étanchéité à l’air.
    De ce point de vue, l’utilisation du matériau béton cellulaire est délicate et génère plus de risques concernant les fuites d’air et les courants d’air qu’un matériau plein (passage des réseaux dans le gros œuvre).
  • Certains bétons cellulaires sont des blocs pleins à cellules fermées mis en œuvre avec des joints minces. On peut les percer, les rainurer, ils restent étanches.
Béton cellulaire et confort d’été
  • Combinant  inertie thermique et qualité d’isolation, le béton cellulaire offre un confort d’été optimal. La température dans la maison reste toujours agréable et fraîche
  • En effet, la bonne inertie thermique du béton cellulaire lui permet d’amortir les pics de températures extérieures.
  • Si en hiver, il est nécessaire d’empêcher le froid d’entrer et la chaleur de sortir,  en été, il est important d’éviter la surchauffe en accumulant la chaleur dans les murs et en transmettant dans le temps cette chaleur vers l’intérieur.
    Grâce à la combinaison du déphasage et de l’inertie thermique des blocs béton cellulaire, on  obtient un confort d’été optimal.
Béton cellulaire et ponts thermiques
  • Le béton cellulaire présente l’avantage de traiter efficacement les ponts thermiques (ruptures dans l’isolation) par des liaisons adaptées entre les blocs du bâti.
  • Avec des blocs de béton cellulaire posés avec des joints minces, on construit un mur parfaitement homogène qui permet d’éviter et de corriger les ponts thermiques en particulier dans les nœuds constructifs, comme la transition entre les fondations ou les dalles ou les planchers intermédiaires. 
Construction RT2012 avec le béton cellulaire : une mise en oeuvre RIGOUREUSE
  • Pour obtenir une construction performante sur le plan thermique, la mise en œuvre du matériau béton cellulaire doit bénéficier de toute la rigueur décrite dans le NF DTU 20.1 « Ouvrages en maçonneries de petits éléments ».
  • Une concertation est indispensable entre tous les métiers intervenants en cours de chantier que ce soit pour les travaux de gros œuvre ou les travaux de second œuvre et de finition afin de prévenir tout défaut dans l’enveloppe et traiter d’éventuelles fuites d’air.
AVANTAGES DU BETON CELLULAIRE
  • Solution Monomur
  • Mise en œuvre rapide
  • Limitation des ponts thermiques
  • Légèreté
  • Confort d’été
  • Résistance au feu
INCONVENIENTS DU BETON CELLULAIRE
  • Isolation phonique moyenne
  • Compétence indispensable pour la mise en œuvre
  • Surcoût par rapport à des matériaux conventionnels

Besoin d'en savoir plus ?

Le respect de la RT 2012 impose des exigences de résultats en termes de performance globale d’une maison individuelle. Pour être conforme à la réglementation thermique RT 2012,  une maison neuve doit respecter 3 exigences globales :

Bbio : Exigence d’efficacité énergétique minimale du bâti Bbiomax,

Cep : Exigence de consommation maximale d’énergie primaire, 50 kWhEP/m2.an en moyenne (modulable selon les zones climatiques définies par la RT 2012).

Tic : Exigence de confort d’été.