Le guide de la rénovation énergétique

Isolation des murs

Vous souhaitez rénover votre logement pour plus de confort et réduire vos factures ?  L’isolation est une priorité,le chauffage représentant les deux tiers de la consommation d’énergie d’un logement.

20 à 25% de la chaleur d’un bâtiment est perdue par les murs.

Si un diagnostic ou un audit thermique révèle des déperditions prépondérantes par les murs de votre maison des isolations peuvent être mises en oeuvre avec des matériaux et des techniques dits « respirants », c’est-à-dire perméables à la vapeur d’eau

Un isolant thermique limite les transferts de chaleur par les parois du bâtiment.
Un bon isolant est jugé sur sa résistance thermique, sa réaction au feu, ses comportements mécaniques, son comportement à l’eau, ses performances acoustiques et phoniques.

Vous pouvez choisir entre des isolants issus de matières non renouvelables ou des isolants à base de matières renouvelables.

  • Vérifiez la présence du marquage CE pour vous assurer de la qualité des isolants.
  • Privilégiez des isolants certifiés par l’Acermi :  l’Association pour la certification des matériaux isolants.

L’isolation des murs peut se faire par l’extérieur ou par l’intérieur.

Traiter les ponts thermiques

En cas d’isolation thermique des murs, les ponts thermiques doivent être pris en compte.

Les parois subissent un phénomène de conduction thermique. En été et en hiver,  la température extérieure se transmet à l’intérieur de votre maison par conduction thermique des parois.

Les ponts thermiques se constatent aux endroits les plus sensibles du bâti, aux interruptions et aux défauts d’isolation :

  • jonctions entre la toiture et les murs
  • jonctions entre les murs et les menuiseries des fenêtres
  • jonctions entre les planchers et les murs
  • jonctions au niveau des montants des ossatures, des points de fixation, des balcons.

A  noter : La déperdition thermique qui résulte d’une mauvaise isolation alourdit considérablement votre facture d’énergie. Le phénomène des ponts thermiques risque de provoquer également des tâches d’humidité et des moisissures du fait de la condensation.