Le guide de la rénovation énergétique

2 – Rénovation Energétique et Climatisation

Rénovation Energétique
et climatisation

Obtenir une climatisation moins énergivore. Voilà l’enjeu.

Car installer un système de climatisation a un impact sur la consommation d’électricité.

La consommation d’énergie d’un climatiseur qui sert en particulier à alimenter
– le ventilateur,
– le compresseur,
– la pompe,
dépend de sa puissance de la climatisation du réglage de la température et de sa classe énergétique.

Quelle climatisation installer ?

De nombreuses solutions de climatisation centralisées ou décentralisées s’offrent à vous pour le froid, le chaud ou les deux à la fois, selon les besoins, le nombre de pièces à climatiser, à chauffer et le budget.

 

Climatiseur monobloc

Un climatiseur monobloc est constitué d’une seule unité qui peut être :
– soit fixée dans un mur,
– soit encastrée dans une fenêtre,
– soit mobile et déplacée en fonction des pièces que vous souhaitez rafraîchir.

Ce type d’appareil d’appoint convient aux petits espaces et sa puissance est réduite.

 

Climatiseur split

Le climatiseur split est plus puissant et robuste qu’un climatiseur monobloc.

Un climatiseur split est mobile, mural, console, gainable ou cassette.

Le mono splitcomprend une unité extérieure, chargée d’évacuer les calories, associée à une seule unité intérieure pour climatiser une seule pièce de manière indépendante (séjour, chambre). 
Le multi split comprend plusieurs unités intérieures pour assurer la climatisation de plusieurs pièces simultanément. L’unité extérieure est reliée à plusieurs unités intérieures qui permettent de climatiser pièce par pièce la maison.

 

Climatisation réversible

La climatisation réversible permet :
– de rafraîchir l’été
– et chauffer l’hiver
avec le même appareil en inversant le processus de fonctionnement.

Ce système est dit réversible parce que le mode de fonctionnement est inversé.

Lorsqu’on inverse le cycle frigorifique, l’évaporateur devient alors condenseur, et vice versa.

Un climatiseur réversible n’est pas conçu pour assurer tout le chauffage d’une habitation.

Vous pouvez imaginer l’utiliser en chauffage d’appoint.

Les performances du climatiseur réversible sont fortement tributaires de la température qu’il fait à l’extérieur de la maison.

 

Bien dimensionner un système de climatisation

 

Pourquoi investir dans un climatiseur surdimensionné et donc plus cher, ou installer un appareil sous-dimensionné que vous ferez fonctionner en surrégime ?

 

Rappelez-vous  que l’utilisation d’un climatiseur peut augmenter la consommation d’électricité de 20%.

A partir de la définition de vos besoins, un professionnel peut procéder à un audit thermique pour déterminer la puissance du ou des climatiseurs à installer.

Vous souhaitez une climatisation dans une ou plusieurs pièces de votre habitation ?
Tout au long de l’année ou seulement en été ?

L’audit thermique examinera
– le niveau d’isolation,
– l’exposition de votre maison,
– le volume à climatiser pour obtenir une installation performante.

La mise en œuvre d’un système de climatisation peut être complexe dans certains cas.

L’installation d’une climatisation doit être effectuée en conformité avec les prescriptions des avis techniques et des normes (NF EN 255-1 à NF EN 255-4, NF EN 378-1 à NF EN 378-4).

 

Une climatisation  de qualité

La qualité de l’appareil de climatisation installé va conditionner la consommation en électricité.

Si vous souhaitez qu’il dure longtemps investissez dans du  matériel de qualité.

Privilégiez les équipements des marques NF CE ou Eurovent.

Choisissez un matériel dont le coefficient de performance est le plus élevé possible.

Le coefficient d’efficacité frigorifique (EER) traduit l’efficacité du matériel à produire du froid.