Le guide de la rénovation énergétique

Ventilation et Rénovation Thermique

Le changements des fenêtres, l’isolation de la toiture et des combles,  et isolation des murs sont les types travaux réalisés en priorité pour gagner en efficacité énergétique.

Pourtant les travaux de ventilation devraient aussi être programmés dès lors que les menuiseries extérieures sont remplacées ou que des travaux d’isolation sont envisagés.

La  ventilation et la qualité de l’air ont un impact direct sur le confort et sur la santé des occupants.

Pourquoi ventiler une maison ? 
  • Pour garantir un air sain par un renouvellement de l’air indispensable
  • Pour évacuer l’humidité, éviter les dégradations du bâti et protéger contre les maladies
  • Pour sécuriser l’habitat (Prévention des risques CO², radon…)
  • Pour éliminer les polluants.

La pollution de l’air intérieur est une problématique qui devient un enjeu majeur pour l’habitat.
L’air intérieur est généralement plus pollué que l’air extérieur (polluants piégés à l’intérieur tels que les COV (Composé Organique Volatile ou  formaldéhyde: benzène, toluène, xylène, tabagisme, combustion de la cheminée, aérosols…).

La ventilation est une obligation de la réglementation hygiénique

La réglementation hygiénique impose une aération générale et permanente de l’habitat (Arrêté du 24 mars 1982).
Des valeurs de débit d’air minimum sont fixées pour renouveler suffisamment l’air dans une maison.

  • Pour une maison ancienne, les débits d’air renouvelés par ventilation naturelle à l’aide de grilles d’aération basses et hautes sont difficiles à contrôler et sont générateurs de déperditions de chaleur.
    Aujourd’hui, il existe des systèmes de ventilation efficace pour renouveler l’air intérieur d’une maison de façon contrôlée.

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) 

L’installation d’une ventilation mécanique est beaucoup plus performante que la ventilation naturelle. Il existe également des systèmes de ventilation centralisés qui permettent de renouveler l’air d’une maison de façon automatique.

Cela peut paraître paradoxal mais plus une maison est étanche et mieux elle est ventilée.
Dans une maison qui est très isolée et très étanche à l’air, l’absence de fuite d’air limite le renouvellement de l’air. Le rôle de la ventilation mécanique va consister à extraire l’air vicié et apporter de l’air neuf dans la maison.

VMC SIMPLE FLUX
  • La VMC simple flux fonctionne avec des entrées d’air sont placées dans les pièces principales (séjour, chambre) et des bouches d’extractions placées dans les pièces de service (cuisine, salle de bains, WC, buanderie).
  • Les bouches d’extraction placées au plafond ou au mur sont raccordées à des conduits, des gaines  qui évacuent l’air vicié à l’extérieur de l’habitation.
  • Tous les conduits rejoignent un ventilateur qui est situé généralement dans les combles.

VMC simple flux hygroréglable : la circulation de l’air varie en fonction de l’humidité de l’habitation.
Des capteurs d’humidité sont placés sur les bouches d’extraction d’air pour ajuster le débit d’air entrant et sortant suffisant. Ce système permet de limiter les gaspillages.
Avec une VMC Hygro A, seules les bouches d’extraction sont hygroréglables
Avec une VMC Hygro B, les entrées d’air sort également hygroréglables

VMC DOUBLE FLUX
  • Le principe de la VMC double flux est de récupérer la chaleur de l’air vicié de l’habitation et de s’en servir pour réchauffer l’air frais de l’extérieur
  • Au lieu de perdre des calories, la VMC double flux permet de profiter de la chaleur dégagée par les appareils de cuisson ou en provenance de la salle de bain. Elle capte l’air neuf à l’extérieur, l’épure via des filtres et l’insuffle dans les pièces de l’habitation par des diffuseurs.
  • Ce système permet une économie de chauffage par rapport à une VMC simple flux classique mais il coûte plus cher.

La ventilation mécanique répartie (VMR) 

La ventilation mécanique répartie (VMR) fonctionne à partir d’aérateurs individuels placés dans les pièces de service.
Elle necessite pas l’installation de conduits et de gaines qui doivent être facilement accessibles pour leur entretien.
Elle fonctionne selon le même principe qu’une VMC : l’air frais balaie la maison depuis les pièces principales jusqu’aux pièces de service, en passant sous les portes de communication. Il est ensuite rejeté depuis ces pièces de service directement vers l’extérieur. Ce système convient en rénovation, quand la pose d’une VMC est trop problématique.

Le ballon thermodynamique sur air extrait

Ce système combine la simplicité et l’économie de la VMC simple flux avec la récupération des calories de l’air intérieur, comme avec une ventilation double flux.
Ces ballons intègrent le moteur de VMC et une petite Pompe à chaleur qui utilise les calories de l’air extrait non pas pour chauffer l’air entrant mais pour chauffer l’eau chaude sanitaire (lavage, douches, cuisine….).